Faut-il sortir de l’ignorance ? Une dissertation sonore

En septembre 2016, les élèves de Terminale L devaient réaliser leur première dissertation afin de répondre à cette question : Faut-il sortir de l’ignorance ?

Voici un essai de dissertation sonore proposé par Tiphanie, Margaux et Estelle :

Merci d’être indulgent pour ce travail enregistré en une seule prise, et bonne écoute !

L’ignorance

Vaut-il mieux savoir ou ignorer si l’on vit dans l’illusion ?

Dans le film Matrix, Morpheus révèle à Néo que la réalité qui les entoure est générée par une matrice qui contrôle toutes leurs perceptions. Cypher les trahit.

Extrait 1 : le choix de Néo (vf)

Extrait 2 : Néo sort de la Matrice

Extrait 3 : le choix de Cypher (vo)

Cypher: You know, I know this steak doesn’t exist. I know that when I put it in my mouth, the Matrix is telling my brain that it is juicy and delicious. After nine years, you know what I realize? Ignorance is bliss.

Questions :

  • Le choix de Néo est-il facile ? Quelles semblent être ses motivations ?
  • Le choix de Cypher est-il difficile ? Quelles semblent être ses motivations ?
  • Si vous étiez dans la Matrice, que préféreriez-vous : le savoir ou l’ignorer ? Justifiez votre choix.

micro-philo : le scepticisme

Cette vidéo a pour objectif de présenter et problématiser une thèse philosophique classique : le scepticisme.

Prenez le temps de visionner cette capsule vidéo.

  • Pensez à prendre quelques notes en cours de visionnage.
  • N’hésitez pas à mettre en pause ou à revisionner certains passages.
  • Pour voir en plein écran, mettez en pause et cliquez sur « YouTube » en bas à droite de la vidéo.

Ensuite, vous pourrez vérifier votre compréhension en faisant les exercices suivants :

Pour aller plus loin :

Faut-il sortir de l’illettrisme ?

Extraits de : 21 jours au coeur de l’illettrisme, documentaire d’Alexandra Alévêque et Philippe Lagnier, diffusé dans l’émission “Infrarouge” de France 2 le 16 décembre 2014.

Extrait 1 :

Extrait 2 :

Extrait 3 :

Le documentaire intégral :

Questions :

  • Quels obstacles les illettrés rencontrent-ils ? Citez quelques exemples.
  • Cherchez la différence entre analphabétisme et illettrisme. Aux yeux de la société, l’illettrisme doit-il être considéré comme une forme d’ignorance légère ou fondamentale ? Pourquoi ?
  • “Faut-il sortir de l’illettrisme ?” : Quels problèmes pose cette question ?

Exercice d’analyse conceptuelle sur l’ignorance

  • Que peut-on ignorer ? Donnez 5 exemples de phrases distinctes qui utilisent le verbe “ignorer” : regroupez celles qui vont ensemble, expliquez quels sont les différents sens possibles de ce verbe.
  • L’ignorance est-elle normalement une qualité ou un défaut ? est-elle involontaire ou volontaire / inconsciente ou consciente ? Expliquez.
  • Formulez au moins 2 définitions distinctes de l’ignorance.
  • A quoi compare-t-on l’ignorance quand on utilise l’expression “sortir de l’ignorance” ? Cette comparaison ne pose-t-elle aucun problème ?
  • Quelles conditions rendent possible de “sortir de l’ignorance” ?
  • Formulez un paradoxe à partir de la question : “Faut-il sortir de l’ignorance ? ”

Kant : Faut-il avoir connaissance de notre ignorance ?

L’ignorance peut-être ou bien savante, scientifique, ou bien vulgaire. Celui qui voit distinctement les limites de la connaissance, par conséquent le champ de l’ignorance, à partir d’où il commence à s’étendre, par exemple le philosophe qui aperçoit et montre à quoi se limite notre capacité de savoir relatif à la structure de l’or, faute de données requises à cet effet, est ignorant de façon technique ou savante. Au contraire, celui qui est ignorant sans apercevoir les raisons des limites de l’ignorance et sans s’en inquiéter est ignorant de façon non savante. Un tel homme ne sait même pas qu’il ne sait rien. Car il est impossible d’avoir la représentation de son ignorance autrement que par la science ; tout comme un aveugle ne peut se représenter l’obscurité avant d’avoir recouvré la vue. Ainsi la connaissance de notre ignorance suppose que nous ayons la science et du même coup nous rend modeste, alors qu’au contraire s’imaginer savoir gonfle la vanité.

KANT, Logique (1800), p. 48

Questions :

  • Pourquoi le philosophe est-il ici qualifié d’ “ignorant” ?
  • En quoi l’ignorance non savante n’a-t-elle rien d’enviable ?
  • D’après Kant, de quelle ignorance faut-il sortir ?

Pascal : Un ignorant peut-il être savant ?

Le monde juge bien des choses, car il est dans l’ignorance naturelle, qui est le vrai siège de l’homme. Les sciences ont deux extrémités qui se touchent. La première est la pure ignorance naturelle où se trouvent tous les hommes en naissant. L’autre extrémité est celle où arrivent les grandes âmes, qui, ayant parcouru tout ce que les hommes peuvent savoir, trouvent qu’ils ne savent rien, et se rencontrent en cette même ignorance d’où ils étaient partis ; mais c’est une ignorance savante qui se connaît. Ceux d’entre deux, qui sont sortis de l’ignorance naturelle, et n’ont pu arriver à l’autre, ont quelque teinture de cette science suffisante, et font les entendus. Ceux-là troublent le monde, et jugent mal de tout. Le peuple et les habiles composent le train du monde ; ceux-là le méprisent et sont méprisés. Ils jugent mal de toutes choses, et le monde en juge bien.

Pascal, Pensées (1670), 83

Questions :

  • Que signifie l’expression “ignorance savante” ? Justifiez à l’aide d’un exemple.
  • D’après Pascal, quelles sont les 3 catégories où l’on peut répartir les hommes en fonction de leur degré de connaissance ?
  • D’après Pascal, faut-il sortir de l’ignorance ?