Les préjugés

5 réflexions au sujet de « Les préjugés »

  1. Un super dossier, comme toujours! Merci.

    Il y a eu un documentaire sur Arte, en lien avec le lien que tu donnes “les enfants racistes” mais qui portait sur le sexe. Le doc montrait comment l’enfant avait besoin des préjugés, de celui fille/garçon en particulier, pour se repérer et progresser dans sa pensée. L’émission était en deux temps : 1/2 = préjugés et erreurs de jugement. 2/2 = le besoin de préjugés.

    Voici le lien si ça vous intéresse :
    http://www.videobourse.fr/video/view.php?id=19164

    Et aussi : http://www.arte.tv/guide/fr/046154-016/x-enius, juste pour avoir les réf.

    • Bonjour Guillaume, j’ai découvert votre approche de la pop philosophie visant “un questionnement, authentique et formateur, sur le monde et sur soi”. Je mène depuis septembre 2015 un projet “philosophie” associé à une pratique de relaxation, 2 heures par semaine dans mon collège avec des classes de 6 et 5ème SEGPA. J’aimerais vous poser quelques questions. Comment orienter l’activité pour faire évoluer la manière d’être et de penser? Quelles adaptations de vos “travaux” pourrait on envisager avec ces élèves trop souvent dans le conflit et peu respectueux des règles ? …
      Je suis prof agrégé d’EPS à Epinay sur Seine (en REP+) et serait très content de pouvoir échanger avec vous.
      Bien cordialement,
      Antoine

      • Bonjour Antoine. Merci pour ce mot de sympathie. Je ne suis pas sûr de pouvoir répondre à cette question, car m’adressant à des jeunes de 17 ans et plus, je ne cherche pas tellement à avoir d’effets sur les façons de penser, il est souvent déjà trop tard, j’essaie surtout de leur donner des outils pour mieux formuler ce qu’ils pensent déjà, et quelquefois tenter de bousculer un peu tout ça, mais sans grand espoir d’avoir ce genre d’effets. En revanche, en ce qui concerne des plus jeunes en difficulté avec les règles, j’ai déjà eu l’occasion de mener des ateliers de réflexion dont le principe était de les laisser parler sur des thèmes abstraits (comme l’amitié, les insultes, grandir, l’avenir, l’injustice, l’oubli, la peur), de les amener à poser eux-mêmes toutes les questions et à tenter d’y répondre avec leurs mots et leurs expériences, et cela avait des effets positifs, sans être révolutionnaires ; c’est peut-être de ce côté là que je tenterais qqch. A bientôt!

  2. Ping : L'opinion | Atelier philo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *