Descartes : Peut-on posséder les connaissances d’autrui ?

Considérez en premier lieu quelles sont les choses qu’une personne peut apprendre à une autre. Et vous trouverez que ce sont les langues, l’histoire, les expériences, et les démonstrations claires et certaines qui convainquent l’esprit, telles que sont celles des géomètres. Mais pour les opinions et les maximes des philosophes, aussitôt qu’on les dit, on ne les enseigne pas pour cela. Platon dit une chose, Aristote en dit une autre, Epicure une autre, Télésio, Campanella, Bruno, Basson, Vanini, et tous les novateurs, disent chacun diverses choses. Qui de tous ces gens-là enseigne à votre avis, je ne dis pas moi, mais qui que ce soit qui aime la Sagesse ? Sans doute que c’est celui qui peut le premier persuader quelqu’un par ses raisons, ou du moins par son autorité. Que si quelqu’un, sans y être porté par le poids d’aucune autorité ni d’aucune raison qu’il ait apprise des autres, vient à croire quelque chose ; encore qu’il l’ait ouï dire à plusieurs, il ne faudra pas croire pour cela qu’ils la lui aient enseignée. (…)

Et même plusieurs peuvent savoir la même chose, sans qu’aucun l’ait apprise des autres. Et il est ridicule et impertinent de s’amuser, comme vous faites avec tant de soin, à distinguer, dans la possession des sciences, ce qui est à vous de ce qui n’en est pas, comme s’il s’agissait de la possession d’une terre, ou de quelque somme d’argent. Si vous savez quelque chose, elle est entièrement à vous, encore que vous l’ayez apprise d’un autre. Pourquoi donc, et quel droit avez-vous, ou plutôt quelle maladie vous tient, qui vous empêche de pouvoir souffrir que les autres, qui savent la même chose, puissent dire qu’elle leur appartient ?

René DESCARTES, Lettre à Beeckman, 17 octobre 1630

Questions de compréhension :

  • Descartes distingue des champs de connaissance qui peuvent s’apprendre et d’autres qui ne le peuvent pas. Expliquez son raisonnement dans chacun des deux cas à l’aide d’un exemple.
  • Selon Descartes, peut-on comparer la possession d’une connaissance avec celle d’une terre ? Justifiez.

2 réflexions au sujet de « Descartes : Peut-on posséder les connaissances d’autrui ? »

  1. Ping : Dissertation : Sommes-nous propriétaires de nos idées ? | Atelier philo

  2. Ping : Dissertation : La connaissance appartient-elle à tous ? | Atelier philo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *